Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Athlétisme - Justin Gatlin a signé en 9''80 le meilleur temps de sa carrière pour remporter dimanche le 100 m des sélections américaines devant Tyson Gay (9''84).
Le grand Ryan Bailey (1,93 m), au palmarès vierge, sera le troisième Américain aux JO sur la ligne droite grâce à ses 9''93.
Walter Dix, médaillé de bronze aux JO 2008 et d'argent aux Mondiaux 2011, ne s'est pas qualifié pour les Jeux sur 100 m après avoir connu un problème à la jambe gauche en fin de demi-finale. Il a pris la 8e de la finale mais pense être en mesure d'aller chercher sa place sur 200 m en fin de semaine.
Il n'y a pas eu cette fois d'égalité parfaite sur ce 100 m, comme ce fut le cas samedi pour la 3e place entre Allyson Felix et Jeneba Tarmoh dans l'épreuve féminine. Afin de départager les deux sprinteuses, l'USATF leur offre le choix entre un duel ou un tirage au sort à pile ou face.
Ce seront donc les J0 de la rédemption pour Gatlin, un prodige du sprint qui était en en 2004 le plus jeune champion olympique du 100 m mais a ensuite été suspendu pour dopage entre 2006 et 2010 après une deuxième infraction. "J'ai entendu beaucoup de mots à mon sujet, a-t-il indiqué. Mais ce n'est pas une revanche. J'ai traversé des moments difficiles, ça a été une expérience de vie mais j'ai continué à garder la foi et à croire que j'avais gardé ma vitesse. Je suis heureux d'être de retour et je suis prêt pour Londres."
Gatlin, déjà supérieur en séries samedi (9''90), n'a à aucun moment été inquiété par Gay pour signer son cinquième chrono de la saison sous les 10 secondes lors d'une course disputée par un vent favorable mais légal (+1,8 m,s).
"Voiture de course"
"Je suis invaincu cette saison et j'entends bien continuer à surfer cette vague, a prévenu Gatlin, 30 ans, qui a battu de cinq centièmes sa meilleure performance, datant de la finale des JO 2004, quand il avait 22 ans. Je prends soin de moi comme d'une voiture de course. Je pèse le même poids qu'en 2004, ce qui est bien pour un homme de mon âge. Je surveille ma santé, ce que je mange, des choses auxquelles je ne faisais pas attention avant."
"Je suis devenu un homme, a-t-il expliqué. J'ai un fils de deux ans et il me pousse à être meilleur tous les jours, sur et en dehors de la piste."
Le natif de New York a affiché la couleur en vue des jeux Olympiques: ce sera jaune comme de l'or. "Un sportif ne revient pas au premier plan pour finir deuxième ou troisième, a-t-il confié. Peu importe si j'ai la Jamaïque ou le monde entier sur mon chemin, je vais essayer de chercher la médaille d'or."
Ce Gatlin-là était trop fort pour un Tyson Gay qui n'a pas manqué son rendez-vous malgré la menace qu'a longtemps fait peser cette opération de la hanche droite à l'été dernier et une longue rééducation. "Je suis heureux d'être qualifié pour les JO, a déclaré celui qui a fait sa rentrée le 9 juin à New York après un an d'absence. Vu que je n'ai repris l'entraînement qu'en mars, je ne pouvais pas espérer mieux que ça."

ATS