Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un homme soupçonné d'être le dernier membre encore en fuite de la secte Aum a été arrêté vendredi par la police dans la capitale nippone, selon la télévision japonaise NHK. La secte est tenue pour responsable de l'attentat au gaz sarin dans le métro de Tokyo en 1995.

Début juin, la police avait retrouvé l'autre ex-membre d'Aum toujours en cavale depuis plus de 17 ans, une femme de 40 ans. Elle avait été interpellée dans la ville de Sagamihara, à l'ouest de Tokyo. Un troisième membre, qui avait échappé à la police, s'était rendu en janvier.

Commis en mars 1995, l'attentat avait fait 13 morts et 5500 blessés dans le métro de Tokyo. La secte avait également diffusé du gaz sarin, un gaz innervant mortel, dans la ville de Matsumoto en juin 1994, faisant huit morts.

ATS