Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jérusalem - Israël va créer une commission d'enquête civile après son raid meurtrier contre une flottille humanitaire. Le mandat de cette commission sera limité aux aspects juridiques du blocus de la bande de Gaza et de l'opération en mer, a affirmé un ministre israélien.
"Il a été décidé que la commission qui va être créée examinerait deux questions: est-ce que le blocus maritime est conforme au droit international et est-ce que l'opération que nous avons lancée contre la flottille est, elle aussi, conforme au droit international?", a affirmé à la radio publique le ministre sans portefeuille Benny Begin, membre du cabinet de sécurité.
La communauté internationale exige au minimum une composante internationale dans l'enquête sur l'assaut, qui a coûté la vie à neuf passagers turcs le 31 mai. La décision de principe sur le mandat de la commission a été prise lors de la réunion du forum des sept principaux ministres du gouvernement de Benjamin Netanyahu, à laquelle a participé M. Begin.
Selon les médias israéliens, qui se montrent très critiques sur l'efficacité d'une telle commission, elle sera composée de juristes et d'anciens hauts diplomates israéliens tandis que deux juristes étrangers devraient être désignés comme observateurs. La commission n'aura pas le mandat d'interroger les soldats et officiers qui ont participé à l'opération contre la flottille.
Selon la radio militaire, l'essentiel pour le gouvernement est de trouver un compromis qui pourrait satisfaire Washington et convaincre les Etats-Unis de bloquer toute tentative de condamnation d'Israël au Conseil de sécurité de l'ONU à l'initiative de la Turquie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS