Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A Genève, les manifestants ont qualifié Israël de "terroriste", "criminel" ou encore "assassin".

KEYSTONE/EPA KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

L'abstention suisse au Conseil des droits de l'homme de l'ONU sur l'envoi d'une commission d'enquête sur les violences israéliennes à Gaza est critiquée. Environ 150 manifestants ont dénoncé samedi soir à Genève cette attitude et s'en sont pris à l'ONU et à Israël.

Le vote suisse "est une honte", a lancé le président de l'Alliance internationale pour les droits de l'homme et le développement (IAHRD) qui a organisé le rassemblement. D'autant plus que la Suisse est dépositaire des Conventions de Genève, a-t-il ajouté.

Berne avait pourtant manifesté à plusieurs reprises son soutien à des investigations indépendantes au moment où le secrétaire général Antonio Guterres les avaient proposées. Un appui répété encore mardi par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

La Suisse demandait aussi à Israël de "garantir un accès humanitaire rapide et sans entrave". La résolution au Conseil des droits de l'homme n'était "pas assez équilibrée selon son appréciation", avait indiqué vendredi un porte-parole du DFAE.

Nombreuses victimes palestiniennes récentes

Depuis le 30 mars, les Palestiniens manifestent le long de la séparation avec Israël. Au total, 118 d'entre eux ont été tués par des tirs de soldats israéliens à la frontière entre la bande de Gaza et l'Etat hébreu, selon les responsables du territoire palestinien. L'ONU a dénoncé un usage de la force "entièrement disproportionné".

Et à Genève, les manifestants ont qualifié Israël de "terroriste", "criminel" ou encore "assassin". Deux minutes de silence ont été observées pour les victimes palestiniennes, dont une pour celles des récentes violences dans la bande de Gaza.

Le président de l'IAHRD a également affirmé que l'ONU était coupable de "crimes contre l'humanité" pour ne pas réussir, selon lui, à faire honorer par Israël les résolutions du Conseil de sécurité. Plus largement, les manifestants ont demandé justice et droits humains pour les Palestiniens.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS