Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne-Sport a subi un coup d'arrêt dans sa progression. Après 7 matches sans défaite en championnat, les Vaudois ont été éliminés en 8es de finale de la Coupe de Suisse par Grasshopper (0-1).

Ce duel à la Pontaise était aussi celui des deux anciens joueurs stratèges que furent Fabio Celestini et Murat Yakin, aujourd'hui coaches du LS et de GC. Ils avaient si bien disposé leurs hommes sur le terrain que la 1re période est restée très pauvre en occasion. A la reprise, les Zurichois ont d'entrée été plus plus saignants, en particulier l'excellent Lavanchy. L'ex-joueur de Lausanne a crucifié ses anciens coéquipiers en offrant à caviar à Djuricin pour le 0-1 (66e).

Avec cette qualification, les Zurichois, d'une efficacité redoutable, en sont désormais à dix matches d'affilée sans défaite, toutes compétitions confondues.

Les autres matches de cette soirée ont connu un dénouement sans surprise. Deux mauvaises relances en tout début de match auront coûté cher au Stade Nyonnais. Les Vaudois se sont inclinés 3-1 chez eux contre Thoune, non sans avoir largement rivalisé avec le club de Super League pendant les trois quarts du match.

A la 7e minute, Tosetti exploitait une erreur à mi-terrain des Nyonnais pour faire mouche à travers les jambes du gardien Mutombo (0-1). Dans la foulée, Ferreira profitait d'un flottement dans la défense adverse pour doubler la mise. Mais le Stade Nyonnais, leader de Promotion League, démontrait ensuite de belles qualités. Sous l'impulsion du remuant et véloce Mobulu, il réduisait l'écart à la 32e par Yagun, sur un centre de Fargues.

Sans génie, Thoune est parvenu à conserver son mince avantage, non sans trembler. Alors que les pensionnaires de Colovray pressaient pour tenter d'égaliser, Mickaël Facchinetti libérait les Thounois dans les arrêts de jeu (91e) en inscrivant le 1-3.

Les 6113 spectateurs du petit stade du Sandreutenen (près de six fois plus qu'à Nyon!) se seront régalés pour Münsingen - Young Boys. L'équipe locale de 1re Ligue (4e div.) a tenu tête au leader de Super League pendant presque les trois quarts du match, avant d'encaisser 3 buts coup sur coup (0-3).

Bâle s'est également qualifié sans briller, face à Rapperswil-Jona (1-2). Les hommes de Wicky ont même été menés au score (1-0 par Silva Chagas à la 32e) avant de faire parler leur supériorité. Akanji a égalisé après un coup franc dès la 35e, avant qu'Oberlin scelle le score à l'heure de jeu.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS