Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un policier genevois ayant manifesté sur les réseaux sociaux ses sympathies pour Hitler et le régime nazi a été licencié à la fin du mois de décembre. L'information, révélée mercredi par "20 Minutes", a été confirmée par le département genevois de la sécurité et de l'économie (DSE).

Le DSE a estimé que le comportement de cet homme était incompatible avec le métier qu'il exerçait. Dans "20 Minutes", Pascal Junod, l'avocat du policier, a annoncé avoir recouru contre le licenciement de son client, car la décision s'est faite "sans justes motifs et lors d'une procédure qui a été simplifiée de manière infondée".

L'été dernier, une procédure pénale et administrative a été ouverte à l'encontre du policier, après que ce dernier a été identifié sur la toile. L'homme utilisait dans le monde virtuel le nom de "Hussard Noir" et affichait sous ce pseudonyme ses sympathies pour le Troisième Reich.

Le policier licencié avait notamment célébré à sa façon la nomination d'Adolf Hitler à la Chancellerie d'Allemagne le 30 janvier 1933, en publiant sur Facebook, le 30 janvier 2013, 80 ans après, le message suivant: "Le commencement de tout... Joyeux Anniversaire à notre Empire".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS