Marqué par un faible 3e trimestre, Geberit affiche des résultats en léger recul après neuf mois et abaisse ses prévisions pour 2012. Le bénéfice net cumulé du spécialiste st-gallois des techniques sanitaires a fléchi de 1,9% sur un an à 327,2 millions de francs.

La contraction au seul 3e trimestre s'est révélée plus forte que prévu, a indiqué aujourd'hui le groupe. Les ventes ont reculé de 2% à 543,5 millions de francs (en monnaies locales), après une croissance supérieure à 6% au cours des deux trimestres précédents.

Sur neuf mois, le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) a décliné de 0,9% à 382,7 millions de francs. Le chiffre d'affaires a augmenté de 3,8% en monnaies locales (+2,1% à taux courants) à 1,69 milliard. L'impact négatif des effets de change sur les ventes s'est réduit à quelque 30 millions, contre 50 millions au premier semestre.

En raison des perspectives difficiles, Geberit revoit à la baisse ses objectifs pour l'exercice en cours. Le groupe table désormais sur une croissance entre 3-4% en monnaies locales, après 4-6% visés encore en août, et une marge opérationnelle brute (EBITDA) de 24-25%.

Taux négatif en Suisse

La stabilisation des prix des matières premières, tout comme l'internalisation de la production de WC-douches à Rapperswil-Jona (SG) ont eu des effets favorables sur les marges, explique le groupe. Effets contre-balancés par les réductions de prix massives consenties en Suisse l'an passé et l'augmentation des effectifs et charges en personnel (+6%).

En Europe, les ventes cumulées sur neuf mois ont crû de 4% sur un an (à taux constants) à 1,54 milliard de francs. Or le Vieux Continent, qui contribue pour plus de 90% aux revenus, se caractérise par d'importantes disparités entre pays.

La Scandinavie (+12,7) et l'Europe centrale et orientale (+10,6) affichent ainsi une croissance à deux chiffres. La Suisse (-5,9%), le Bénélux (-0,4%) et l'Italie (-7,7%) présentent quant à eux des taux négatifs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.