Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Geberit a vu son bénéfice net reculer au 1er semestre (archives).

KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

(sda-ats)

Geberit affiche des résultats mitigés au premier semestre, pénalisés notamment par la fermeture de deux usines en France. Le groupe saint-gallois de techniques sanitaires a vu son bénéfice net reculer de 4%, à 319,9 millions de francs.

Le chiffre d'affaires a diminué, de 0,7%, pour s'inscrire à 1,47 milliard de francs, a indiqué l'entreprise sise à Rapperswil-Jona (SG) jeudi. Corrigé des effets de change et des acquisitions - estimés à 24 millions, il progresse toutefois de 2,8%.

Le bénéfice opérationnel (EBIT) ajusté a baissé de 2,7% par rapport aux six premiers mois de 2016 pour s'établir à 379,7 millions de francs. La fermeture des deux sites de céramique en France a généré un coût unique de 44 millions. L'intégration des activités de Sanitec, entreprise acquise il y a deux ans, se déroule conformément à ce qui était prévu, poursuit Geberit dans son communiqué.

Pour l'exercice 2017, le groupe s'attend à une croissance du chiffre d'affaires de 3% à 4%, tant organique que corrigé des effets de change. L'évolution positive de l'industrie de la construction devrait se poursuivre, avec toutefois des différences selon les régions et les marchés.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS