Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Gemalto a publié un bénéfice d'exploitation annuel en hausse de 10% et supérieur aux attentes. Le spécialiste français de la sécurité numérique a confirmé le relèvement de son objectif 2017 après le rachat de SafeNet l'an dernier.

Gemalto a dégagé en 2014 un bénéfice opérationnel de 383 millions d'euros (409 millions de francs), en hausse de 10% et donnant une marge de 15,5% contre 14,6% en 2013. Son chiffre d'affaires, à 2,465 milliards, a progressé de 5% à taux de change constants.

Les analystes attendaient en moyenne pour 2014 un bénéfice opérationnel de 347 millions d'euros et un chiffre d'affaires de 2,507 milliards, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S. Gemalto confirme relever son objectif de bénéfice opérationnel pour 2017 à plus de 660 millions d'euros pour prendre en compte l'impact du rachat de SafeNet.

L'action a clôturé mercredi à 72,20 euros, en repli de 0,35% sur la journée, donnant une capitalisation de 6,41 milliards d'euros. Elle a gagné 6% depuis le début de l'année après avoir perdu 15% en 2014.

Piratage informatique

Fin février, Gemalto a estimé que le piratage dont il a été l'objet en 2010 et 2011 n'avait pas pu entraîner un vol massif des clés d'encryptage de ses cartes SIM car ces attaques n'ont touché que les parties externes de son réseau. Ni ces clés, ni les données des clients n'y sont stockées, avait-il assuré.

Gemalto produit chaque année deux milliards de cartes (SIM, bancaires et sécurité). Les seules cartes SIM représentent environ un tiers de son chiffre d'affaires et sa part de marché mondial est estimée à environ 50%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS