Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Le quartier des Pâquis, à Genève, est connu pour ses prostituées qui racolent les passants à même le trottoir. Un nouveau "sex center" leur permet désormais de le faire au travers d'une vitre transparente. La brigade des moeurs n'est pas intervenue.
"La brigade des moeurs n'a pas à le faire car la situation n'est pas équivoque", a expliqué un porte-parole de la police genevoise, confirmant une information publiée dans "L'Hebdo". Selon lui, les prostituées se comportent là comme elles le font sur le trottoir car les deux vitrines donnent sur une "salle d'attente" avec canapé et tabourets de bar.
A Genève, les vitres de ce type d'établissement doivent être opaques. Or, lorsqu'elles fournissent des prestations, les prostituées se retirent dans des lieux invisibles depuis l'espace public, précise le porte-parole. A Amsterdam, en revanche, elles ne font que fermer le rideau d'un box visible depuis la rue.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS