Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Deux détenus ont mis le feu samedi à leur cellule de cinq prisonniers de la prison de Champ-Dollon, à Genève. Ils ont été hospitalisés et l'un d'entre eux est grièvement blessé. L'incendie a été circonscrit par le personnel de surveillance et les SIS de Genève.

Les deux détenus ont volontairement bouté le feu à 18h20 à des pièces de mobiliers et à leurs matelas, a indiqué le directeur de la prison, Constantin Franziskakis. Un important dégagement de fumée a déclenché des alarmes.

Le détachement incendie du personnel de surveillance de la prison et une quinzaine de véhicules au total du Service d'incendie et de secours (SIS) de Genève ont permis de circonscrire l'incendie. La police est intervenue pour boucler le secteur et a ouvert une enquête.

Détenus évacués

Parmi les deux pyromanes, l'un est grièvement blessé et son état "inspire quelque inquiétude", a précisé M. Franziskakis. L'autre est blessé mais tiré d'affaire. Les trois autres prisonniers présents dans la cellule n'ont pas été hospitalisés.

Les quelque 200 détenus du secteur nord de la prison ont dû être êvacués temporairement vers le secteur sud. Ils ont regagné leurs unités et leur cellule dans la soirée. Des contrôles ont montré qu'aucune unité n'a été touchée par la fumée, a précisé M. Franziskakis.

Le seuil des 600 détenus a été franchi début janvier à la prison de Champ-Dollon alors que l'établissement est conçu pour 370 personnes. Depuis l'été dernier, une annexe de 100 places a été construite.

ATS