Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Indésirable dans les salles appartenant à la Ville de Genève, l'artiste Dieudonné a trouvé refuge à la Cité Bleue. Il présentera son nouveau spectacle "Sandrine" dans ce lieu appartenant à la Fondation de la Cité universitaire de Genève les 26 et 27 mai.
"Ce n'est qu'à Genève que nous avons rencontré des problèmes", a regretté Djily Diagne. L'imprésario de Dieudonné a souligné que l'humoriste français doit se produire le 25 mai à l'Espace Perrier, à La Tène, et que les autorités neuchâteloises n'ont dressé aucun obstacle pour empêcher sa venue.
Pour Jean-Bernard Mottet, du département des affaires culturelles de la ville, l'affaire se résume à une rupture de confiance avec l'artiste. En 2004, la municipalité avait autorisé un spectacle de Dieudonné en ayant obtenu l'assurance qu'aucun dérapage ne serait commis. Or, l'humoriste n'aurait pas tenu ses engagements.
A l'époque, l'accord passé entre Dieudonné et le magistrat chargé de la culture Patrice Mugny n'a pas été respecté, a souligné M.Mottet. La municipalité ne tient simplement pas à cautionner les provocations dont est coutumier l'humoriste français, notamment à l'encontre de la communauté juive.
"Sandrine", le spectacle de Dieudonné, n'est toutefois pas de la même veine que les précédentes productions de l'humoriste. Il évoque la violence domestique, a indiqué M.Diagne. Il a été présenté en France, au Canada et à Londres, sans jamais susciter la polémique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS