Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'air du CHI de Genève convient plutôt bien à Kent Farrington.

L'Américain s'est offert un magnifique cadeau d'anniversaire bien anticipé - il aura 35 ans le 28 décembre - en remportant la finale du Top 10 à sa deuxième tentative seulement.

Une victoire acquise grâce à une deuxième manche avalée à une vitesse folle sur son hongre hollandais de 13 ans Voyeur. Deuxième, le Français Simon Delestre (Hermes Ryan) a concédé 1''43 au natif de Chicago, désormais basé en Floride. La troisième place est revenue à l'Allemand Daniel Deusser (First Class), vainqueur de l'épreuve en 2013.

Farrington, médaillé de bronze aux Jeux équestres mondiaux en 2014, passe pour être le cavalier le plus rapide du plateau. Il en a apporté la preuve, comme il l'avait déjà fait d'ailleurs sur la piste de Palexpo à sa première venue à Genève, en 2013, en s'imposant dans deux grosses épreuves, dont le Défi des Champions.

"J'ai réalisé une deuxième manche incroyable, s'est réjoui le no 2 mondial. Cette épreuve est géniale, mais je peux vous dire qu'il est très inconfortable de voir passer après vous tous ces gars qui sont capables de vous battre..." L'Américain pense notamment à Scott Brash, tenant du titre, récent auteur d'un inouï Grand Chelem en triomphant à Genève l'année dernière, puis à Aix-la-Chapelle et Calgary.

Sans faute après le parcours initial - comme... sept autres des dix partants -, l'Ecossais et son exceptionnel Hello Sanctos ont fauté à une seule reprise sur le second tracé et ont dû se contenter de la sixième place, juste devant Bertram Allen (Molly Malone)

Le prodige irlandais, 20 ans, est devenu le plus jeune qualifié pour la finale du Top 10. No 6 mondial, l'élève de Marcus Ehning aura, c'est une certitude, bien d'autres occasions d'inscrire son nom au palmarès, comme l'avait fait sa compatriote Jessica Kürten en 2007 sur Libertina. A noter, puisqu'il est question du palmarès, que Farrington est le premier cavalier US à s'imposer dans un Top 10 qui, depuis sa création en 2001, n'avait échappé aux Européens que deux fois. Seul un des couples les plus mythiques du saut d'obstacles, Rodrigo Pessoa - Baloubet du Rouet, avait pu jusque-là briser l'hégémonie.

Cette finale du Top 10, qui se veut l'équivalent du Masters en tennis, s'est disputée dans une ambiance particulière. Sans Suisse en lice - Steve Guerdat n'était que troisième réserviste -, les spectateurs ne se sont jamais vraiment enflammés. Peut-être que le contexte tendu à Genève, dont le nom est depuis deux jours lié au mot terrorisme, a également pesé lourd. La plus grande tribune n'était d'ailleurs pas pleine, fait extrêmement rare, pour ne pas dire inédit.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS