Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - A Genève, l'opération Figaro semble porter ses fruits en matière de lutte contre l'insécurité. Les premiers résultats sont positifs, a relevé la conseillère d'Etat Isabel Rochat, cheffe du Département de la sécurité et de la police.
Une diminution des vols a été observée depuis la mi-mai. Un constat qui fait dire à la cheffe de la police genevoise Monica Bonfanti "qu'il aura fallu attendre trois à quatre semaines pour voir se déployer les effets de Figaro". Au centre-ville, là où la présence policière a été renforcée, les contrôles sont en augmentation.
Sur le plan des arrestations, une légère progression de 10% a été enregistrée depuis le 19 avril, jour du lancement de l'opération. Figaro n'a pas eu d'incidence sur la surpopulation carcérale à Champ-Dollon, a affirmé Mme Rochat. Le nombre de détenus est en constante augmentation depuis le début de l'année, a-t-elle noté.
L'opération Figaro consiste à accentuer la présence policière au centre-ville, afin de rassurer la population et de harceler la petite délinquance qui a pris ses aises dans certains quartiers. Figaro va durer jusqu'au 31 décembre. Une analyse fine sera ensuite conduite par les forces de l'ordre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS