Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Genève: le Conseil d'Etat va acheter le Moa Club pour le sauver

Genève - Le Moa Club est sauvé. Le Conseil d'Etat genevois va acheter le bâtiment abritant la boîte de nuit de Vernier et les terrains industriels voisins pour 14 millions de francs. Le Grand Conseil doit encore approuver un projet de loi en ce sens.
Les négociations lancées après la fermeture du Moa il y a un mois ont abouti, s'est réjoui le conseiller d'Etat Mark Muller. Un accord a été signé entre le propriétaire des terrains et l'Etat. Ce dernier devient le locataire officiel des locaux qui abritent la discothèque, en attendant que le Grand Conseil ne se prononce sur son acquisition.
Cette solution intermédiaire a été adoptée en raison des relations difficiles entre le propriétaire et les exploitants du Moa, a expliqué le chef du Département des constructions (DCTI).
Permis d'exploiter
L'acquisition des deux parcelles d'une surface totale de 20'000 m2 permettra de pérenniser la boîte de nuit. Ses exploitants loueront les locaux à l'Etat, tout comme les autres locataires.
Autre point délicat réglé, le propriétaire a donné son accord pour la poursuite de l'exploitation du Moa. Le Service du commerce n'avait pas le droit de l'octroyer sans avoir son autorisation, a rappelé M. Muller.
La transaction devrait sans problème passer la rampe du législatif, a relevé Mark Muller. Le parlement avait adopté une résolution urgente demandant la réouverture de la discothèque et sa pérennisation.
L'accord met fin à une saga politico-juridique. Le Moa avait été fermé pour non-respect des normes de sécurité en matière d'incendie. Cette décision avait provoqué des réactions en chaîne importantes. Des jeunes étaient descendus dans la rue pour réclamer des lieux pour la vie nocturne. D'autres lieux festifs avaient fait grève.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.