Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Le procès de la débâcle de la Banque cantonale de Genève (BCGE) a été suspendu lundi. Les débats devraient reprendre jeudi, une fois que le plénum de la Cour de justice se sera prononcé sur la demande de récusation dont fait l'objet le président de la Cour correctionnelle Jacques Delieutraz.
Le magistrat est soupçonné par la défense d'avoir orienté un tirage au sort de jurés potentiels en mai dernier. Un nombre étrangement élevé de fonctionnaires figurait sur sa liste. Une bizarrerie qui a poussé les avocats des accusés, persuadés qu'il s'agissait d'une sélection, à réclamer la récusation de M.Delieutraz.
Le plénum de la Cour de justice avait rejeté dans un premier temps cette demande. Saisi par la défense, le Tribunal fédéral (TF) lui a ordonné la semaine passée de réexaminer le cas, en procédant à une enquête. Le plénum de la Cour de justice se réunira mercredi.
Lundi, l'arrêt du TF était sur toutes les lèvres. M.Delieutraz a été immédiatement saisi d'une demande de report du procès de la part de quatre des cinq accusés. Partie civile, la BCGE a même sollicité une suspension des débats jusqu'à une éventuelle décision finale de Mon Repos.
Christophe Emonet, l'avocat de la banque, a rappelé que la défense des accusés aura 30 jours pour recourir au TF si le plénum de la Cour de justice rejette la demande de récusation. D'ici là, le procès, qui se trouve à mi-chemin, sera terminé. La défense aura donc tout loisir de choisir sa stratégie en fonction du verdict.
En cas d'acquittement, elle ne recourra pas au TF. En cas de condamnation, elle ira jusqu'au bout pour obtenir l'éviction de M.Delieutraz et un redémarrage à zéro. "La Cour correctionnelle et le jury seront sous pression", a relevé M.Emonet.
Le président de la Cour correctionnelle a opté pour une suspension du procès jusqu'à ce que le plénum de la Cour de justice se prononce sur son sort, estimant qu'un report des débats sine die aurait eu la même signification qu'un aveu de culpabilité de sa part.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS