Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le procureur Daniel Zappelli a fait part de sa volonté de réformer le fonctionnement du Ministère public et de constituer une nouvelle équipe de premiers procureurs. Ses quatre lieutenants ont annoncé leur démission pour la fin de l'année.

Daniel Zappelli a expliqué les événements de ces derniers jours, sa position et ses projets lors d'une séance ordinaire du Bureau de la commission judiciaire du Parti libéral radical, a expliqué son président Olivier Jornot. Des questions et du débat qui réunissait quinze personnes, il est sorti une certaine frustration, voire colère à l'égard des démissionnaires, a-t-il relevé.

Leur attitude n'est pas conforme à celle d'élus. Les premiers procureurs devraient pouvoir assumer leur fonction, même si c'est fatigant et difficile, a noté M. Jornot.

Charge à revoir

Daniel Zappelli va tenir compte de ce "coup de semonce" pour revoir la charge de premier procureur et construire une nouvelle équipe. Il a assurément du pain sur la planche, a ajouté M. Jornot.

La commission a exprimé ses attentes quant à une réforme rapide du système et à l'élection d'une équipe de qualité. Elle l'a assuré de son soutien.

Vendredi, M. Zappelli avait annoncé la démission de ses quatre premiers procureurs pour la fin de l'année. Le procureur général, qui n'entend pas démissionner, a rencontré de façon informelle certains conseillers d'Etat le week-end passé. Lundi le Conseil supérieur de la magistrature a ouvert une enquête.

ATS