Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Six détenus d'une cellule de la prison de Champ-Dollon, à Genève, se sont battus avec leurs gardiens vendredi soir. Un des geôliers a été blessé et la police a été appelée en renfort. Les détenus ont fini la nuit en cellule forte, où ils resteront au moins cinq jours.
"Je vais demander une sanction disciplinaire plus longue à l'Office pénitentiaire", a indiqué samedi à l'ATS le directeur de la prison, Constantin Franziskakis, confirmant une information publiée sur le site de la "Tribune de Genève". Les prisonniers pourraient ainsi passer jusqu'à dix jours au cachot.
Vendredi à 22h30, un détenu a demandé à voir un médecin d'urgence. Transporté en civière à l'infirmerie, il a été ramené par les mêmes moyens jusqu'à sa cellule, son état n'étant pas considéré comme nécessitant des soins urgents. Une fois arrivé, il a refusé de réintégrer sa cellule, s'est levé et s'est débattu. Il a été maîtrisé au sol, mais ses cinq codétenus ont pris sa défense.
Les gardiens ont alors tenté de fermer la porte, manoeuvre qui a été empêchée par l'introduction d'une chaussure. L'un d'eux a été blessé à la tête pendant l'intervention. "Il a passé la nuit à l'hôpital et est hors de danger", a précisé M. Franziskakis. Tout est rentré dans l'ordre vers 00h45, après l'intervention de la police et, de manière préventive, des pompiers.
La prison de Champ-Dollon subit une surpopulation chronique, avec 571 détenus samedi matin pour 270 places, tandis que la barre des 600 a déjà été dépassée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS