Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un ancien immeuble du quartier de la Jonction à Genève a été détruit par le feu lundi matin. L'incendie s'est déclaré à 03h50 dans les caves et s'est propagé jusqu'au toit. Il a fallu sept heures aux pompiers pour le maîtriser. Personne n'a été blessé.

"C'est un sinistre hors du commun", a déclaré un capitaine des pompiers. Ces derniers ont découvert des réserves de mazout à la cave, l'immeuble ne disposant pas de chauffage central. En raison de la chaleur, les flammes se sont rapidement propagées aux étages supérieurs via les planchers en bois et les courettes de ventilation.

Les pompiers seront à pied d'oeuvre toute la journée pour éteindre de petits foyers résiduels, a précisé le capitaine. La façade n'a en revanche pas été touchée par le feu. L'origine du sinistre n'est pas encore connue.

Évacuations massives

Une centaine de personnes ont été évacuées. Outre les habitants de l'immeuble en flamme, ceux des deux bâtiments voisins ont aussi dû quitter leur domicile par mesure de sécurité. Le sinistre a touché les deux immeubles adjacents par le toit, mais leurs locataires devraient pouvoir rentrer chez eux, selon le capitaine des pompiers.

Les habitants ont d'abord trouvé refuge dans des bus chauffés des Transports publics genevois (TPG), dont le dépôt est proche. Ils ont ensuite été acheminés dans des abris de la protection civile. Six personnes incommodées par la fumée ont été emmenées à l'hôpital, et un homme s'est blessé à la cheville en sortant par la fenêtre de son appartement, au rez-de-chaussée.

D'importants moyens ont été déployés. Plus de 60 pompiers du SIS, du Service de sécurité de l'aéroport et volontaires étaient à pied d'oeuvre dans des conditions extrêmes, l'eau gelant rapidement sur le sol. Au total, 34 véhicules des pompiers ont été engagés ainsi que six ambulances et cardiomobiles.

ATS