Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - L'UDC poursuit sa campagne en vue des votations du 28 novembre. Onze jours après avoir pourfendu devant la presse le contre-projet, le parti est venu vendredi vanter les mérites de son initiative pour le renvoi des criminels étrangers.
Beaucoup de Suisses ne se sentent plus en sécurité en Suisse. La faute, selon l'UDC, à "l'immigration massive effrénée" et "l'attitude laxiste" des tribunaux. En sus de ses affiches aux moutons noirs, le parti entend aussi convaincre la population en avançant une série de chiffres: 59% des personnes condamnées pour homicide sont des étrangers, et ce taux passe à 62% pour les viols et à 91% pour le trafic d'êtres humains.
A cause de Schengen, Genève est devenu un Eldorado pour la criminalité étrangère, a lancé la présidente de l'UDC genevoise Céline Amaudruz. "Dealers africains, cambrioleurs géorgiens, mendiants Roms, toxicomanes lyonnais et autres escrocs balkaniques empoisonnent le quotidien des Genevois". En 2009, le taux d'étrangers à la prison de Champ-Dollon s'élevait à 90,7%, a-t-elle ajouté.
La politique de renvoi actuelle ne suffit pas. "Même quand la volonté politique existe, des expulsions ne peuvent pas être ordonnées car les autorités n'ont pas la marge de manoeuvre nécessaire ou parce qu'elles ne disposent pas d'un appui politique suffisant", a affirmé le vice-président de l'UDC zurichoise Gregor Rutz.
Droits fondamentauxL'initiative fournira cette légitimité et sera contraignante pour tous les cantons, a-t-il poursuivi. Selon lui, le texte de l'UDC ne posera aucun problème du point de vue du droit international public et aucune tension avec l'accord bilatéral de libre circulation des personnes.
Tout au plus la règle de non-refoulement, qui empêche le renvoi lorsqu'il y a risque de torture ou de traitement cruel ou inhumain, pourrait compliquer l'affaire. "Il paraît cependant insensé et mal compris par la population de renoncer, à cause de quelques exceptions, à la règle de base selon laquelle les étrangers criminels doivent quitter le pays".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS