Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un homme a été retrouvé inanimé il y a un peu plus d'une semaine dans le camp des indignés, dans le parc des Bastions, à Genève. Il est décédé peu après son admission à l'hôpital. Une enquête a été ouverte par la police pour déterminer la cause de la mort.

Il s'agit d'un jeune adulte, a indiqué lundi le porte-parole de la police genevoise, qui confirmait une information diffusée par plusieurs médias sur sur leur site Internet. Il n'a pas voulu dire si le malheureux était sous l'emprise de drogue ou d'alcool lorsqu'il a fait son malaise.

Le drame s'est produit dans la nuit du 28 au 29 janvier. La police n'a pas pu indiquer si la victime appartenait au mouvement des protestataires.

Camp levé

Lundi, les indignés ont annoncé leur décision de plier leurs toiles de tente et de lever le camp. Les militants occupaient le parc des Bastions depuis le 15 octobre. Ils ont promis que le mouvement continuerait sous une autre forme.

Le monde politique genevois s'est beaucoup querellé à propos du comportement à adopter face aux indignés. Alors que la gauche s'est toujours montrée tolérante vis-à-vis des militants, leur demandant juste de ne pas salir le parc, la droite a constamment plaidé pour une attitude beaucoup plus ferme des autorités.

ATS