Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - La bise qui souffle en violentes rafales depuis lundi sur Genève a fortement mis à contribution les pompiers. Ceux-ci sont intervenus plus d'une centaine de fois pour des arbres déracinés, des branches tombées, des tuiles menaçantes ou des volets arrachés.
"Les alertes ont été moins nombreuses durant la nuit, mais les appels ont repris mardi matin lorsque les gens, au réveil, ont constaté les dégâts occasionnés par la vent", a relevé le capitaine Nicolas Schumacher, du Service d'incendie et de secours (SIS). Les rafales ont par moment atteint jusqu'à 92 km/h, selon lui.
"Il n'y a eu par chance aucun blessé", a indiqué M. Schumacher. En revanche, des dégâts matériels sont à déplorer. Le vent a emporté les objets légers qui n'étaient pas solidement arrimés. Les pompiers ont dû intervenir plusieurs fois pour des meubles de balcon qui se sont envolés à cause de la bise.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS