Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le niveau de vigilance baisse d'un cran à Genève. La menace terroriste est désormais considérée comme floue. Elle était jugée précise depuis le 10 décembre dans le cadre des investigations menées suite aux attentats de Paris.

Une nouvelle appréciation de la situation relative à la menace terroriste, postérieure aux fêtes de Noël, justifie cette décision, a annoncé lundi le Département de la sécurité et de l'économie (DSE). La décision a été prise sur proposition de la police cantonale, après consultation des instances fédérales.

Les événements récents, de nature diplomatique, religieuse ou commerciale et considérés comme de potentielles cibles, sont terminés. Durant cette période, la police a surveillé des lieux stratégiques nuit et jour. Plusieurs unités ont été mises de piquet lors des importants rassemblements prévus, comme la fête de l'Escalade, pour pouvoir intervenir rapidement en cas d'attaque.

Dans le cadre de ses investigations, la police genevoise avait arrêté deux Syriens qui circulaient dans une voiture contenant des traces d'explosif. Une enquête pénale a été ouverte à leur encontre par le Ministère public de la Confédération. Les deux hommes n'avaient toutefois pas de lien avec les quatre individus potentiellement dangereux recherchés dans la région.

S'il est désormais moins élevé, le dispositif policier reste adapté aux festivités de la Saint-Sylvestre, a précisé Caroline Widmer, secrétaire générale adjointe au DSE. Selon elle, un niveau de menace floue n'équivaut pas à l'absence de menace.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS