Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève renforce encore son statut de centre mondial des nouvelles technologies et de l'Internet (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

Genève renforce encore son statut d'acteur important sur Internet et les nouvelles technologies. Le Conseil mondial du secteur des chaînes de blocs (GBBC) a décidé d'ouvrir un bureau dans cette ville et veut coopérer avec des organisations internationales.

Cette mesure, mentionnée mardi par le quotidien Le Temps, date d'il y a près d'un mois. Le GBBC avait été lancé en janvier dernier en Suisse et totalise une quarantaine de co-fondateurs de plus de 30 pays, dont un ancien employé d'UBS Oliver Bussmann.

Cette structure veut étendre ces technologies qui rassemblent d'énormes réseaux de serveurs et enregistrent toutes les transactions. Elle revendique des garanties de sécurité et d'efficacité pour numériser des outils importants pour les gouvernements, les organisations ou les entreprises.

Le GBBC veut des synergies à Genève avec le Forum économique mondial (WEF), l'Organisation mondiale du commerce (OMC) ou l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Son président Tomicah Tillemann s'est dit de son côté "fier" que l'entité "rejoigne cette communauté" parmi les institutions internationales "les plus importantes et les plus efficaces".

Le canton accueille environ 50% des activités mondiales dans le secteur d'Internet. Et la Suisse pourrait proposer une amélioration du cadre de la cybersécurité au Forum sur la gouvernance d'Internet en décembre prochain à Genève.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS