Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève-Servette a été impuissant face aux modestes Norvégiens de Storhamar. La bande de Chris McSorley a été battue 3-0 aux Vernets et pointe au dernier rang de son groupe avec deux points.

Genève a dominé, Genève a tiré au but, mais Genève n'a pas marqué. Du coup, impossible d'espérer un résultat positif, même contre une équipe du championnat de Norvège. Parce que les joueurs de Storhamar Hamar, une ville à 60 kilomètres de Lillehammer, ont parfaitement joué le coup en profitant de la moindre faiblesse adverse. Les Norvégiens ont ouvert la marque à la 14e sur une habile déviation de Gustafsson. Puis sur un rush opportuniste en supériorité numérique, les visiteurs ont pris deux longueurs d'avance. Dur pour des Grenat qui ont monopolisé le puck.

Le problème servettien ne date pas d'hier. Les Genevois ont parfois de la peine à marquer des buts. Face à Storhamar, cela s'est tout de suite vu. Et lorsqu'en face l'adversaire convertit ses quelques chances de but, cela donne le résultat que l'on connaît. Genève-Servette occupe la troisième et dernière place de son groupe avec deux points seulement contre six pour Storhamar et trois pour Sparta Prague. Les 3 et 5 septembre, les Grenat tenteront de gommer ce revers en allant récupérer des points en Norvège et en République tchèque. La qualification pour les seizièmes de finale est à ce prix.

ATS