Toute l'actu en bref

Genève-Servette devra attendre avant de fêter un troisième trophée. Les Genevois se sont inclinés 5-2 face à Kloten en finale de la Coupe de Suisse. Un sacre totalement mérité pour les Zurichois.

Le match a basculé au cours de la troisième période. Les Genevois tenaient jusque-là un 2-2 assez flatteur. Mais dès l'engagement, Vincent Praplan, qui n'avait pas été flamboyant au cours des deux premières périodes, a mystifié Loeffel pour s'ouvrir le chemin des buts et marquer le 3-2 après 12'' de jeu seulement.

Une action de classe pour le Valaisan, qui a montré pouvoir faire basculer le match à lui seul. Surtout que les Zurichois réglaient l'affaire en 15'' à la 49e minute avec des buts de Bieber, parfaitement lancé par Ramholt - avec un duo Fransson/Jacquement pris de vitesse -, et de Leone.

Genève-Servette a mené deux fois

Les Genevois peuvent regretter d'avoir pris à deux reprises l'avantage et d'avoir vu leur adversaire revenir à leur hauteur à chaque fois rapidement. Très disciplinés en première période, les joueurs de Chris McSorley avaient ouvert le score contre le cours du jeu. Une grosse bourde du dernier arrivé, le Canadien Colby Genoway, a permis à Spaling de servir de manière idéale Gerbe, qui ne s'est pas fait prier pour battre Gerber au premier poteau (17e).

Moins de deux minutes plus tard, l'Américain Sanguinetti s'échappait sur l'aile gauche avant de battre Mayer d'un formidable tir dans un angle fermé. Cette égalisation était méritée pour les Zurichois qui s'étaient créé de nombreuses occasions de but.

Les Genevois avaient sans doute abordé cette première période un peu crispés. Ils sont parus plus à leur aise au cours du tiers-temps intermédiaire. Le jeu s'est un peu délié. La première période de supériorité numérique n'est tombée qu'à la 27e minute, soulignant ainsi les craintes des joueurs de donner un avantage décisif à l'adversaire.

A la mi-match, les coéquipiers de Robert Mayer ont pris une deuxième fois l'avantage par Simek, tout heureux de récupérer un palet dans une mêlée devant le but de Gerber. Cinq minutes plus tard, les Zurichois avaient fait leur retard. Un mauvais choix de Jacquemet en zone offensive débouchait sur un contre de Kloten. Les joueurs de McSorley se sont alors tous positionnés dans un coin de la patinoire laissant un boulevard à Ramholt, superbement servi par Hollenstein (35e).

Gerbe trop seul

Le succès de Kloten ne souffre aucune discussion. A la peine en Championnat et sans doute condamné au tour contre la relégation, les Zurichois se sont offert un petit plaisir. Avec une prime de victoire de 120'000 francs à la clé.

Dans les rangs genevois, il n'y avait malheureusement qu'un seul Gerbe. Où était passé le reste de la légion étrangère ?

ATS

 Toute l'actu en bref