Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève-Servette disputera pour la deuxième année de suite les demi-finales des play-off de LNA. Les Genevois ont dominé Lugano 5-2 au cours du 6e match et s'adjugent 4-2 la série des quarts.

Pour la première fois en onze participations aux play-off, les joueurs de Chris McSorley sont parvenus à éliminer une équipe classée à un rang supérieur au terme du tour de qualification. Ils ont forgé l'exploit mardi à Lugano avant de marquer le dernier point face à des Tessinois méconnaissables. Ceux-ci n'ont plus gagné une série depuis leur dernier titre en 2006.

Une nouvelle fois, les vedettes luganaises sont passées inaperçues comme ce fut déjà plusieurs fois le cas dans cette série. Si Brunner peut avoir l'excuse d'être revenu sur la glace après une commotion pour ce dernier match, les Klasen, Pettersson et Filppula ont complètement sombré. Certes, le jeu défensif des Genevois ne laissait que peu d'espaces aux adversaires, mais les Luganais s'y sont très mal pris. D'autant que le portier Robert Mayer a fourni une nouvelle grande performance.

Ce ne fut pas le cas de Daniel Manzato aux yeux de son entraîneur. Le Vaudois a été sorti au terme de la première période, coupable d'avoir laissé filer entre ses jambières un tir de Matt D'Agostini pris de face à 18'' de la première sirène pour le 2-0. Certes, cette réussite du Canadien, irrésistible depuis deux matches, était d'une importance capitale, mais Manzato ne peut être tenu responsable de cette déroute. Il y a eu beaucoup trop d'approximations dans le jeu des Tessinois. Des sorties de zone maladroites, des passes mal assurées, le Lugano du sixième match n'avait plus rien de l'équipe flamboyante entrevue cinq jours plus tôt aux Vernets.

Tout le contraire d'un Genève-Servette en pleine confiance. Les hommes de Chris McSorley ont joué sans fioriture avec un très bon box-play sur les deux premières supériorités numériques de Lugano. Il est vrai que l'ouverture du score sur un tir de Loeffel dévié par D'Agostini (10e) les avait placés dans une situation idéale. Ils ont terminé l'ouvrage en fin de deuxième période par les frères Tom et Taylor Pyatt (38e et 40e). Ces deux-là sont vraiment taillés pour les play-off.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS