Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Genève-Servette remporte une victoire poussive mais cruciale

Genève-Servette a fait un immense pas vers les play-off de National League en s'imposant 3-1 chez son poursuivant direct Langnau lors de la 48e journée de championnat.

Mais il a fallu une erreur du portier Punnenovs dont a profité Da Costa à la 48e pour que les Aigles, jusque-là très décevants, prennent enfin l'avantage à l'Ilfis. Cette victoire donne aux Grenat cinq points d'avance sur Langnau (et l'avantage aux confrontations directes en cas d'égalité) à deux matches du terme de la saison régulière. Il fallait bien cela compte tenu du programme: le GSHC affrontera deux fois le leader Berne et les SCL deux fois la lanterne rouge Kloten...

On pourra toujours se demander s'il était raisonnable de laisser filer son coach durant trois semaines aux JO, comme entraîneur-assistant du Canada, alors que son équipe est censée peaufiner sa préparation en vue du sprint final. Car une chose est acquise: Genève-Servette n'avait pas franchement l'air prêt à jouer son avenir immédiat ce mercredi.

Même s'ils ont exercé une certaine domination territoriale au prix d'un forecheck plutôt efficace lors des deux premiers tiers, les Genevois ont manqué de détermination dans les deux zones de vérité. Comme s'ils n'étaient pas conscients de l'enjeu, qu'ils étaient tétanisés par celui-ci ou alors que cette équipe n'a décidément pas la flamme.

Plus de conviction aurait peut-être permis à Wick puis Douay, chacun au bénéfice d'un duel face-à-face avec Punnenovs à quelques secondes d'intervalle, d'ouvrir le score à la 12e. Plus de conviction de la part de Bezina sur Gagnon aurait peut-être évité le 1-0 signé Elo à la 16e.

D'ailleurs, les retours dans une arrière-garde dévastée de Vukovic, Jacquemet et Grossniklaus n'ont pas véritablement eu les effets escomptés: la défense grenat n'a pas été irréprochable (et Mayer a même été sauvé deux fois par son poteau/31e et 44e), sauf dans la dernière période, quand il a fallu tuer plus de cinq minutes consécutives d'infériorité numérique (parfois à 3 contre 5).

Plus de conviction, enfin, aurait probablement fait de Spaling l'auteur du 2-1 en faveur des Aigles à la 21e (Loeffel avait égalisé en supériorité numérique à la 18e, Richard a marqué le troisième dans le but vide à la 60e). Mais non, face à ce Langnau à l'effectif de seconde main, aussi défensif que le souhaite coach Ehlers, Genève-Servette n'a pas su entrouvrir lui-même la porte des play-off. Et a eu besoin d'une erreur adverse pour trouver la clef.

Note:

encadré suit

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.