Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A la faveur des mesures engagées pour contrer l'appréciation du franc, notamment, Georg Fischer (GF) a affiché une vive croissance l'an passé. Le groupe industriel schaffhousois a dégagé un bénéfice net de 168 millions de francs, soit un bond de 56% par rapport à l'exercice précédent.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 6% à 3,64 milliards de francs. La valorisation du franc est venue réduire les ventes du groupe de 436 millions, a indiqué mardi à Kloster Paradies (TG) Yves Serra, patron de GF. A taux de change constants, celles-ci présentent une croissance de 18%.

Le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) s'est lui envolé de 31% à 235 millions de francs. Hors effets de changes, l'EBIT a augmenté de 73%. L'appréciation du franc a plus particulièrement touché les divisions GF Piping Systems, active dans les systèmes de tuyauterie, ainsi que GF AgieCharmilles, spécialisée dans les machines-outils.

Semaine de 43 heures

Ces deux unités disposent d'importants sites de production en Suisse, ces derniers recensant 20% des quelques 13'600 collaborateurs du groupe. Reste que l'entreprise établie à Schaffhouse est parvenue à limiter les effets du franc fort en réagissant suffisamment tôt.

GF a augmenté ses prix et a aussi accru la part des achats effectués en euros. En Suisse, l'entreprise a introduit en septembre la semaine de 43 heures chez GF AgieCharmilles. Avec le taux plancher de 1,20 franc décidé par la BNS en septembre, la situation s'est nettement améliorée et la mesure a été levée en décembre, a commenté M. Serra.

Evoquant 2012, M. Serra a fait part d'un optimisme prudent. Le groupe dispose certes d'un carnet de commandes mieux garni et de nouveaux produits, mais le contexte économique et financier reste incertain, particulièrement en Europe. GF entend poursuivre son expansion sur les marchés émergents et sa politique d'acquisitions.

ATS