Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe industriel schaffhousois Georg Fischer (GF) va investir plus de 100 millions dans un nouveau bâtiment à Bienne. Cette unité de production occupera dans les cinq ans quelque 460 collaborateurs, dont les 250 employés du site de Nidau (BE) qui fermera.

Par le biais de sa filiale Mikron Agie Charmilles AG, Georg Fischer concentrera dans ce nouveau bâtiment ses activités de production et de développement dans le domaine des solutions de fraisage. "Ce secteur est en pleine expansion", a souligné jeudi devant la presse Pascal Boillat, directeur général du fabricant de machines-outils GF Agie Charmilles (GF Machining Solutions).

Un terrain d'une superficie d'environ 23'000 m2 est octroyé en droit de superficie à la société Mikron Agie Charmilles AG pour construire un bâtiment administratif et de production. Les travaux devraient débuter en 2016 pour autant que le peuple accepte la transaction financière, le terrain appartenant à la Ville. L'emménagement dans les nouveaux locaux est prévu pour le début de 2018.

Centaine d'emplois créés

C'est en raison du manque de place dans ses locaux actuels à Nidau, à la périphérie de Bienne, que la société Mikron Agie Charmilles AG a recherché un nouveau site d'implantation. Les 250 personnes à Nidau seront transférées dans le site qui verra le jour dans la zone industrielle des Champs-de-Boujean.

Le projet prévoit aussi l'intégration du site de Luterbach (SO) qui compte une centaine de personnes. Les nouvelles places de travail, ainsi que les emplois à transférer concernent les secteurs comme l'administration, la recherche et la fabrication. "Il nous faudra embaucher du personnel", a déclaré Pascal Boillat.

La proximité de l'antenne biennoise du Parc suisse d'innovation et le futur Campus Biel/Bienne de la Haute école spécialisée bernoise ont joué un rôle dans le choix de la cité seelandaise par GF. Le bâtiment sera construit en coopération avec un investisseur.

"La décision de la société Mikron Agie Charmilles AG de s'implanter à Bienne confirme non seulement l'attrait économique de notre région, mais la renforce", a déclaré le maire Erich Fehr. "Nous avons une situation de gagnant/gagnant, a-t-il estimé.

Swiss made

Malgré la force du franc, le fabricant de machines-outils a choisi d'étendre ses activités en Suisse. "A long terme, il faut que nous puissions conserver notre identité suisse", a expliqué Pascal Boillat. "Nous sommes une entreprise suisse avec des produits suisses de haute qualité", a-t-il ajouté. Le groupe GF se veut prudemment optimiste pour l'avenir.

ATS