Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

George Bastl reste le pire cauchemar de Pete Sampras. L'Américain a confié à "L'Equipe" qu'il n'avait toujours pas digéré son improbable défaite face au Vaudois à Wimbledon en 2002.

Interrogé par le quotidien français sur le moment où il s'est senti le plus seul, Pete Sampras n'a pas dû se creuser la tête. "Très facile. Le jour où j'ai perdu contre George Bastl", a répondu le septuple champion de Wimbledon, battu dès le 2e tour de l'édition 2002 par le joueur d'Ollon, 145e mondial à l'époque.

"J'étais perdu. J'essayais de trouver un nouveau coach. Je n'avais plus aucune confiance, et le fait d'être sur ce court si particulier (réd: le no 2, surnommé alors le "cimetière") et de perdre de cette manière a été de loin le pire moment de ma carrière. Je me suis senti terriblement seul", s'est rappelé Pete Sampras.

L'ancien no 1 mondial s'est aussi exprimé sur Roger Federer, contre qui il s'était également incliné à Wimbledon, en 2001 au stade des 8es de finale. Selon lui, le Bâlois est celui qui lui ressemble le plus au niveau du jeu. "Ses coups et les miens sont assez semblables, même si nos jeux sont différents. Je faisais un peu plus de service-volée, mais je pense que nos revers à une main et nos coups droits giflés sont, d'un point de vue purement technique, assez similaires", a-t-il remarqué.

ATS