Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ambiance était euphorique lundi en périphérie de la capitale Monrovia

KEYSTONE/EPA/AHMED JALLANZO

(sda-ats)

Des milliers de Libériens ont assisté lundi à Monrovia à la cérémonie d'investiture de leur nouveau président, la légende du football George Weah. La cérémonie de prestation de serment a eu lieu dans un stade de la périphérie de la capitale plein à craquer.

Quelque 35'000 personnes ont assisté à la cérémonie. Des files de plusieurs kilomètres de personnes chantant, dansant et agitant des drapeaux du Liberia s'étaient formées dès l'aube en direction du stade, ont constaté des journalistes de l'AFP sur place.

George Weah a prêté serment devant le président de la Cour suprême Francis Korpor. Le seul Africain à avoir remporté le Ballon d'Or, en 1995, a fait son entrée vêtu d'une tunique blanche et accompagné de son épouse Clar et de ses enfants, dont son fils Timothy, sous contrat avec le Paris Saint-Germain. George Weah succède à Ellen Johnson Sirleaf, première femme élue chef d'Etat en Afrique en 2005.

Les chefs d'Etat du Gabon, Ali Bongo, et du Ghana, Nana Akufo-Addo, étaient parmi les premiers à rejoindre dans la tribune d'honneur Ellen Sirleaf et le vice-président sortant Joseph Baoakai, battu par George Weah lors du second tour de la présidentielle le 26 décembre.

Des amis et anciens collègues footballeurs de George Weah, 51 ans, ex-attaquant vedette de Monaco, du PSG et du Milan AC, étaient également présents, dont la star camerounaise Samuel Eto'o.

Icône au firmament

"C'est un des jours les plus excitants de ma vie", a résumé un étudiant de l'Université du Liberia en attendant la prestation de serment. "L'homme que je soutiens à présent, le président Weah, est une icône et c'est un exemple pour moi", a-t-il ajouté.

Beaucoup nourrissent l'espoir d'un véritable changement dans leur vie quotidienne, notamment en matières d'emploi et d'éducation. La transformation d'une économie en récession et encore largement dépendante du caoutchouc et du minerai de fer et la réponse aux espoirs d'emplois des jeunes qui l'ont porté au pouvoir figurent parmi les premiers défis du nouveau président.

"C'est la première fois que j'assiste au Liberia à un transfert pacifique du pouvoir", a déclaré un marchand à Monrovia. "Tout l'espoir de ce peuple et de ce pays repose sur lui. Chacun pense que s'il échoue, la majorité des gens seront déçus des hommes politiques".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS