Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Geraint Thomas a pris le pouvoir sur le Tour de France. Le Gallois s'est emparé mercredi du maillot jaune, tout en s'imposant à l'issue de la 11e étape à La Rosière.

Dauphin jusqu'ici de Greg Van Avermaet au classement général, Geraint Thomas a logiquement profité de cette grosse étape de montagne, conclue sur les pentes du col du Petit-Saint-Bernard, pour se parer de jaune.

Passé à l'attaque à 5 km de l'arrivée, il s'est imposé avec 20'' d'avance sur le Néerlandais Tom Dumoulin et son leader dans l'équipe Sky, Chris Froome. Le tenant du titre a néanmoins fait une bonne opération en prenant 39'' à ses principaux rivaux, les Romain Bardet, Nairo Quintana et autre Vincenzo Nibali.

Reste désormais à savoir quelle va être la tactique chez Sky. Geraint Thomas, qui bénéficie d'1'25 d'avance au général sur Chris Froome, va-t-il pouvoir jouer sa carte personnelle ? Ou va-t-il devoir s'incliner face à son leader ? Troisième du général, Tom Dumoulin suit à 1'44.

C'est la deuxième fois que Geraint Thomas s'empare du maillot jaune. Vainqueur du prologue l'an dernier à Düsseldorf, il avait conservé son bien durant trois jours, avant de le céder à... Chris Froome.

Cette 11e étape, qui a donné lieu à la première bagarre entre les favoris, a aussi été marquée par la chute de Mathias Frank. Le Lucernois s'est fait une belle frayeur en chutant dans la descente du Cormet de Roselend, à environ 30 km de l'arrivée. Alors qu'il figurait dans le groupe de tête, il est passé par-dessus une barrière en bois, avant de tomber dans le fossé. Apparemment touché au coude, le coureur d'AG2R a pu repartir, mais en laissant filer ses compagnons d'échappée,

Jeudi, le Tour propose un sacré menu avec l'enchaînement Madeleine, Croix-de-Fer et Alpe d'Huez, qui forment la trilogie des grandes ascensions classées hors catégorie de cette 12e étape. Après l'indigeste Madeleine (25,3 km à 6,2 %) et Montvernier, l'interminable Croix-de-Fer (29 km à 5,2 %) amène à la vallée de la Romanche et Bourg d'Oisans, pied de l'ascension terminale jusqu'à l'altitude de 1850 mètres.

L'Alpe d'Huez, où le Tour revient après trois ans d'absence, présente une pente moyenne de 8,1 % sur les 13,8 kilomètres d'une montée devenue mythique. Par la grâce d'un cadre faisant office de stade naturel et d'une popularité jamais démentie auprès du public.

Lors des trois précédentes arrivées dans la station, la victoire est revenue à chaque fois à un Français, Pierre Rolland en 2011, Christophe Riblon en 2013 et Thibaut Pinot en 2015.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS