Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La société de Christoph Blocher Zeitungshaus n'entrera finalement pas dans le capital de GHI et de Lausanne Cités (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Jean-Marie Fleury, éditeur et fondateur des hebdomadaires gratuits GHI et Lausanne Cités, a fait savoir mercredi qu'il rachetait la totalité des actions que le groupe Tamedia détient dans les deux titres. Des "raisons sentimentales" motivent cette décision.

Tamedia avait pourtant affiché sa préférence de vendre sa participation dans les deux journaux à l'entreprise Zeitungshaus SA, contrôlé par Christoph Blocher. Le groupe de médias zurichois avait fait cette annonce lorsqu'il avait racheté, en avril dernier, la Basler Zeitung à la société de l'ancien conseiller fédéral UDC.

Jean-Marie Fleury disposait toutefois d'un droit de préemption sur les actions détenues par Tamedia. L'éditeur a finalement pris la décision de l'exercer. Dans un communiqué, il explique avoir agi pour des raisons sentimentales. "Il s'agit d'une entreprise familiale que j'ai créée il y a près d'un demi-siècle".

En rachetant toute la participation que Tamedia possède dans les deux hebdomadaires lémaniques, Jean-Marie Fleury entend "assurer l'avenir des deux titres dont l'indépendance et la neutralité éditoriales sont garanties". L'éditeur du GHI et de Lausanne Cités n'a pas donné les détails financiers de la transaction.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS