Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Gianni Infantino presse le Qatar pour un tournoi à 48 équipes

Gianni Infantino estime qu'élargir la Coupe du monde à 48 pays, au lieu de 32 actuellement, est "faisable" dès 2022 au Qatar. La question sera tranchée au début de l'année prochaine.

Candidat à sa réélection à la tête de l'instance dirigeante du football mondial, en juin 2019 à Paris, le Valaisan multiplie ces dernières semaines les propositions controversées (notamment une Coupe du monde des clubs et une Ligue mondiale des Nations) pour enrichir un bilan qui ne fait pas l'unanimité. "Nous avons décidé (...) d'augmenter le nombre le nombre d'équipes participant à la Coupe du monde de 32 à 48", a rappelé Gianni Infantino lors du congrès annuel de la Confédération asiatique de football, réunie à Kuala Lumpur.

"Cela prendra effet en 2026 (aux États-Unis, Canada et Mexique). Cela arrivera-t-il en 2022 ? Vous me connaissez. C'est possible. C'est possible. Pourquoi pas ?"

Le nombre de places au Mondial réservées à l'Asie passera de 4,5 à 8,5, a-t-il rappelé en Malaisie, provoquant des cris de joie dans l'hôtel luxueux où se déroule le congrès.

"C'est faisable. Nous discutons avec nos amis Qataris. Nous discutons avec beaucoup d'autres amis dans la région. Nous espérons que nous pourrons rendre cela possible", a poursuivi le dirigeant.

Ajouter seize équipes à l'organisation de sa Coupe du monde pourrait sérieusement compliquer la tâche du Qatar.

Le pays "regarde toujours les études de faisabilité" sur le sujet, a affirmé à l'AFP Hassan al-Thawadi, qui dirige l'organisation pour le Mondial-2022. "Mais cela sera décidé avant les qualifications. Quelque part pendant le premier trimestre de l'année prochaine."

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.