Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Gianluca Brambilla (Etixx) a gagné en solitaire la 8e étape du Giro, entre Foligno et Arezzo (186 km). L'Italien a pris le maillot rose grâce à la défaillance de Tom Dumoulin dans l'Alpe di Poti.

Brambilla est donc le nouveau leader avant le grand contre-la-montre dans les vignobles du Chianti, long de 40,5 kilomètres.

L'Espagnol Alejandro Valverde est passé à l'attaque sur les "strade bianche", les chemins de terre du dernier col, à 25 kilomètres de l'arrivée. L'offensive de Valverde, suivi notamment par l'Italien Vincenzo Nibali, a provoqué la perte du Néerlandais Tom Dumoulin, qui portait le maillot rose.

Dumoulin, esseulé, a lâché plus d'une minute à la quasi-totalité de ses rivaux directs (Valverde, Nibali, Chaves, Zakarin, Landa, Uran) qui sont arrivés ensemble dans le final.

Pour le gain de l'étape, Brambilla a distancé sur les chemins de terre ses compagnons d'une échappée lancée à 166 kilomètres de l'arrivée. Le coureur lombard a précédé sur la ligne l'Italien Matteo Montaguti de plus d'une minute.

Agé de 28 ans, Brambilla, troisième de la semi-classique italienne Strade Bianche en mars dernier (et 13e de la Vuelta l'an passé), a enlevé pour la première fois de sa carrière une étape du Giro. Il n'avait encore jamais porté le maillot rose.

Au classement général provisoire, Brambilla précède désormais le Russe Ilnur Zakarin de 23 secondes et le Néerlandais Steven Kruijswijk de 33 secondes au moment d'aborder le "chrono" menant de Radda in Chianti à Greve in Chianti.

ATS