Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cyclisme - Ryder Hesjedal est devenu le premier Canadien à remporter le Giro. Le coureur de Garmin a assuré son triomphe lors du contre-la-montre final de Milan (6e), remporté par l'Italien Marco Pinotti (BMC).
Hesjedal a repris le maillot rose dans cette étape à l'Espagnol Joaquim Rodriguez, sur lequel il comptait 31 secondes de retard. Au classement final, il le précède de 16 secondes, et la troisième place est revenue au Belge Thomas De Gendt, à 1'39. Pour la première fois depuis 1995, le cyclisme italien ne compte aucun représentant sur le podium final.
Les deux derniers vainqueurs de la course rose, Michele Scarponi (2011, après le déclassement de l'Espagnol Alberto Contador) et Ivan Basso (2010), ont dû se résigner aux accessits. Ils se sont classés respectivement quatrième et cinquième.
Rodriguez, en tête du Giro depuis la 15e étape, a concédé 47 secondes à Hesjedal dans l'ultime contre-la-montre, tracé dans les avenues de Milan sans aucune difficulté de relief. Le Canadien a creusé l'écart au fil des kilomètres sur Rodriguez (29'' après 11,7 km) et a comblé son retard initial au classement général au 14e kilomètre.
"Pour moi, c'est une expérience incroyable, une joie trop grande. J'ai commencé à y croire au fil des jours parce que je voyais que les jambes tournaient bien. Même dans la tête, j'étais détendu. Et, à la fin, j'ai réussi", a déclaré le natif de Victoria, sur la côte du Pacifique, qui n'était encore jamais monté sur le podium d'un grand tour (6e du Tour de France 2010).
Meilleur représentant suisse de ce Giro, Johann Tschopp a terminé au 14e rang final, à 14'27 de Hesjedal. Même s'il n'a pas réussi un grand coup comme en 2010 (victoire de l'étape reine), le Valaisan de BMC s'est montré régulier dans les étapes de montagne. Par rapport à l'édition 2011 (15e du général), le grimpeur de Miège est ainsi parvenu à gagner un rang.

ATS