Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

JO 2012 - L'audace n'a pas payé pour Giulia Steingruber.
La Saint-Galloise a voulu innover lors des qualifications olympiques à Londres en présentant pour la première fois en compétition un saut difficile avec double vrille (Tsukahara), mais elle a chuté à la réception.
Elle ne pourra pas participer à la finale du saut dimanche prochain. Petite consolation, la benjamine de la sélection suisse s'est hissée (de justesse...), avec 54,715 points, en finale du concours général, qui réunira jeudi les 24 meilleures.
Reste que l'élimination au saut constitue un rude coup pour elle. Car c'est bien à cet appareil, davantage qu'au concours général, qu'elle pouvait nourrir des ambitions. La jeune femme de 18 ans a pour la première fois de sa jeune carrière semblé craquer sous la pression. "J'étais assez nerveuse, mais ce n'est pas une excuse", a-t-elle tenté d'expliquer.
La médaillée de bronze des derniers Championnats d'Europe ne s'était pas élancée dans les meilleures conditions. Peu avant de sauter, elle avait déjà chuté à la réception d'un salto dans son exercice au sol. Dans la foulée, elle n'a visiblement pas entendu l'air du "Prends garde à toi!" de l'opéra de Carmen qui retentissait au moment où elle prenait son élan au saut...
Sa première figure, un Chusovitina, fut plus ou moins bien maîtrisée, avec une hésitation à la réception. Mais sur son Tsukahara, elle est tombée et est sortie du praticable. Résultat: 12,9 points pour cette figure (et une moyenne de 13,924 pour les deux), bien loin de ses standards habituels. Et des larmes qu'elle n'a guère pu retenir.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS