Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Giulia Steingruber a frappé fort en qualifications aux Mondiaux de Glasgow. La St-Galloise a réussi le 2e meilleur total au concours général, seulement devancée par la favorite américaine Simone Biles

La gymnaste de Gossau ne pointait qu'au 31e rang après les barres asymétriques et la poutre, où elle a d'ailleurs chuté. Elle s'est ensuite parfaitement ressaisie sur ses deux engins de prédilection, le sol et le saut. Au total, elle a accumulé 57,640 points, se retrouvant en sandwich entre deux Américaines: la double tenante du titre Simone Biles (61,598 points) et la championne olympique Gabrielle Douglas (57,516).

"Je ne pensais pas être si bien placée. Je n'ai toutefois pas le temps de trop me réjouir, car je veux à nouveau figurer aux avant-postes jeudi en finale", a commenté Giulia Steingruber, championne d'Europe de ce concours général en avril dernier à Montpellier, et bien décidée à glaner une nouvelle médaille à Glasgow.

Si l'or semble d'ores et déjà promis à Simone Biles, l'argent et le bronze semblent en effet à portée de la St-Galloise. Cela lui permettrait de s'offrir son premier podium aux Mondiaux, après déjà sept médailles sur la scène européenne.

Si elle devait rater la médaille jeudi, Giulia Steingruber disposerait encore de deux opportunités le week-end prochain pour les finales aux engins. Outre le concours général, elle s'est en effet qualifiée pour les finales du saut (4e total des qualifications) et du sol (6e).

Par équipes, Giulia Steingruber et ses compatriotes Caterina Barloggio, Jessica Diacci, Nicole Hitz, Ilaria Käslin et Laura Schulte ont pris la 16e place. Insuffisant pour se hisser en finale, réservée au top 8, mais assez pour se qualifier pour un tournoi en avril prochain, où les trois dernières places pour les JO de Rio seront en jeu.

L'équipe de Suisse masculine peut quant à elle rêver d'une qualification directe pour les JO, qui serait sa première depuis Barcelone 1992. Les protégés de l'entraîneur national Bernhard Fluck occupaient la 5e place provisoire des qualifications à Glasgow après trois des huit rotations, devant des nations comme le Brésil et l'Allemagne. Une place en finale (top 8) serait synonyme de ticket pour Rio 2016.

Les Suisses ont totalisé 350,127 points - soit 4 de plus qu'une année plus tôt à Nanning, où ils s'étaient hissés en finale - pour pointer derrière le Japan, la Chine, la Grande-Bretagne et la Russie. "Ce ne fut pas parfait. Mais nous avons réussi un très, très bon concours", soulignait Pablo Brägger qui, avec ses 87,765 points, est pratiquement assuré de disputer la finale du concours général individuel vendredi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS