Toute l'actu en bref

Le match de championnat de Suède prévu jeudi entre Göteborg et l'AIK a été reporté après une tentative de corruption dénoncée par un joueur, a annoncé la Fédération suédoise.

Si plusieurs affaires de ce genre avaient déjà été révélées en Suède, elles n'avaient jamais concerné la 1re division. "C'est une attaque très grave contre le football suédois (...) Cela, nous ne l'accepterons jamais et donc il est important que nous réagissions vigoureusement", a déclaré le secrétaire général de la Fédération, Håkan Sjöstrand, cité dans un communiqué. "Connaissant cette information nous ne pouvons pas garantir que le match entre l'IFK Göteborg et l'AIK (...) sera joué de manière sportive", a-t-il ajouté.

L'alerte avait été donnée mercredi soir par le club visiteur. "Un joueur de l'AIK a été contacté mardi par ce que l'on soupçonne être une personne cherchant à truquer le match, qui lui a offert une forte somme d'argent", indique la Fédération (SvFF) dans un communiqué. "Avec des menaces voilées, cette personne réclamait en échange que le joueur lève le pied", ajoute-t-elle, sans préciser le nom du joueur concerné.

Dans un premier temps, le directeur sportif de l'IFK Göteborg, l'ancien joueur de Grasshopper Mats Gren, a indiqué au quotidien Göteborgs-Posten qu'il s'agissait du gardien de but de l'AIK Kenny Stamatopoulos. Mais ultérieurement, lors d'une conférence de presse à Göteborg, Gren a dit qu'il avait parlé trop vite et qu'en vérité "plusieurs joueurs" de l'AIK avaient été visés, sans préciser si Stamatopoulos était l'un d'eux.

Des responsables du football suédois et le directeur sportif de l'AIK se sont toutefois refusés à tout commentaire sur ce sujet, jeudi matin lors d'une conférence de presse au siège de la Fédération. Un policier, Fredrik Gårdare, a déclaré pour sa part qu'il préférait qu'aucun nom ne soit révélé. "Dans l'intérêt de l'enquête nous voulons que cela soit couvert par le secret de l'instruction aussi longtemps que possible", a-t-il expliqué.

L'AIK a annoncé que jusqu'à nouvel ordre, il ne mettrait pas ses joueurs à la disposition de la presse. "Les questions devront passer par moi", a lancé le directeur sportif, Björn Wesström. Il a salué "l'immense droiture" et le "courage" de ses joueurs pour ne pas s'être laissés intimider.

La date de cette rencontre, l'un des grands classiques du championnat suédois, doit être décidée ultérieurement. L'IFK Göteborg, deuxième club le plus titré de Suède et le seul à avoir gagné une Coupe d'Europe (celle de l'UEFA en 1982 et 1987), a mal démarré sa saison puisqu'il n'est que 11e du championnat après huit matches. L'AIK, club de la banlieue de Stockholm, est 6e.

Plusieurs affaires de matches truqués au bénéfice de parieurs ont été révélées ces dernières années en Suède, sans que les enquêtes aboutissent toujours. En 2015, le Conseil de prévention de la criminalité (Brå) avait relevé 20 plaintes en deux ans. La seule condamnation à ce jour, prononcée la même année, est celle d'un joueur serbe, qui a été condamné à de la prison avec sursis et à une amende pour complicité de corruption active après avoir tenté de convaincre trois adversaires de lever le pied avant un match de 2e division.

ATS

 Toute l'actu en bref