Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Il n'y a finalement pas eu de miracle pour l'équipe de Suisse en Belgique au 1er tour de la Coupe Davis. Battue 3-2, elle devra disputer un dixième barrage en l'espace de onze ans.

Adrien Bossel (ATP 321) s'est logiquement incliné dans le cinquième match décisif face à David Goffin, qui le devance de 300 places dans la hiérarchie. Un écart qui s'est traduit au tableau d'affichage pour le gaucher fribourgeois, dominé 6-4 6-0 6-4 en 1h35' dans ce qui constituait le premier simple de sa carrière disputé au meilleur des cinq sets.

David Goffin, qui avait renoncé à jouer vendredi en simple en raison de douleurs au dos, s'est montré bien trop solide dans une rencontre qui a démarré avec plus d'une heure et demie de retard en raison du déclenchement de l'alerte à incendie. Limité en revers dans son jeu de défense, Adrien Bossel n'est jamais parvenu à le faire douter et n'a pas réussi le moindre break.

Le Fribourgeois - qui vit avec un "pacemaker" depuis 2006 - concédait son service d'entrée de jeu dans les deux premières manches et n'inscrivait que 9 points dans le deuxième set. Il résistait jusqu'à 4-4 dans la troisième manche mais concédait alors le break de trop. David Goffin ne tremblait pas au moment d'offrir la victoire à son équipe, concluant sur un jeu blanc.

Les deux succès de Henri Laaksonen (ATP 344), qui avait ramené la Suisse à 2-2 en battant un Steve Darcis (ATP 102) certes diminué par une sinusite, se seront donc avérés inutiles. Le joueur d'origine finlandaise a cependant prouvé que son capitaine Severin Lüthi avait eu raison de le titulariser en no 1 à la place du banni Yann Marti (ATP 292).

Le scénario de ce 1er tour avive d'ailleurs les regrets concernant l'affaire Yann Marti, qui n'a pas accepté la décision de son capitaine et a préféré quitter Liège dès vendredi matin. Le grain de folie du "mouton noir" valaisan aurait pour une fois pu servir ses intérêts dans un cinquième match décisif. "Severin Lüthi avait assuré à Marti qu'il le ferait jouer le dimanche", soulignait d'ailleurs le président de Swiss Tennis René Stammbach...

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS