Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La valeur de Google ressort à 229,2 milliards de dollars, soit un bond de 32% par rapport à l'an dernier (archives).

KEYSTONE/AP/VIRGINIA MAYO

(sda-ats)

Google reprend à Apple la palme des marques les plus valorisées au monde. L'innovation, les revenus de la publicité et l'essor dans le domaine du cloud valent au géant de l'internet son retour en tête du classement "BrandZ Top 100".

Google caracole depuis des années aux premiers rangs du palmarès établi par la société d'études de marchés Millward Brown et l'agence WPP. Celui-ci établit la valeur des marques d'après des sondages auprès de consommateurs, en complément aux données financières.

Le classement 2016 publié mercredi valorise le numéro un mondial des moteurs de recherche à 229,2 milliards de dollars (221,7 milliards de francs), soit un bond de 32% par rapport à l'an dernier. Apple glisse au second rang. La marque à la pomme a vu sa valeur se réduire de 8% sur un an, à 228,4 milliards.

Microsoft a pu défendre sa 3e place d'un sondage à l'autre, avec une valeur estimée à 121,8 milliards de dollars (+5%). Pour les marques les plus puissantes de la planète, l'exercice s'avère stable, en dépit des tumultes sur les marchés financiers et du ralentissement chinois, observent les auteurs.

L'innovation paie

Le mastodonte américain des télécoms AT&T a étoffé sa valeur de 20% à 107,4 milliards de dollars, se hissant de deux places à la quatrième. Les labels qui ont su innover et le montrer aux consommateurs se sont en particulier distingués.

Facebook remonte ainsi de la 12e à la 5e position (+44% à 102,5 milliards de dollars), faisant son entrée au "top 10". Du coup Visa perd une place et se retrouve 6e. La plateforme de commerce en ligne Amazon bondit elle aussi, de la 14e à la 7e place (+59% à près de 99 milliards).

Aucune marque suisse ne figure parmi les 100 premières. En revanche, dans leur catégorie respective, quatre apparaissent parmi les dix plus valorisées: Rolex, Nescafé, Nespresso et UBS. Si l'horloger genevois domine les firmes helvétiques, il a perdu en valeur comparé à l'année précédente.

Dans la catégorie des boissons sans alcool, Nescafé et Nespresso occupent le 6e respectivement le 8e rang à l'échelle mondiale. Parmi les banques globales, UBS conserve sa 10e place.

ATS