Toute l'actu en bref

Débaqué jeudi en Suisse, Goran Bezina a passé un premier week-end prolifique sur la glace. Certes, il a peu joué mais Genève-Servette a pris six points contre Bienne et Fribourg Gottéron.

"Samedi, j'ai eu peu de temps de jeu (réd: 11'46'') et un peu plus dimanche (12'55''). C'était bien pour me mettre dans le rythme. Je pense que Chris (McSorley) va m'utiliser un peu plus par la suite."

Le Valaisan souffre d'un adducteur. La pause de l'équipe nationale lui permettra de se soigner la semaine qui vient. "Je vais aussi en profiter pour aller chercher des affaires à Zagreb car je suis parti assez vite."

Le défenseur no 57 retrouvera-t-il une place sur le jeu de puissance genevois ? "Je n'ai aucune prérogative. Chris me met où il veut. Les deux défenseurs en supériorité numérique (réd: Loeffel et Fransson) sont des joueurs techniques. Il n'y a aucune raison de les enlever. Moi si je joue en boxplay et à 5 contre 5 ça me va."

Côté fribourgeois, les mines n'étaient pas réjouies après ce sixième revers consécutif. "Autant nous avons tout essayé contre Lausanne, autant il n'y avait pas photo contre Genève-Servette", relevait Julien Sprunger.

Le capitaine fribourgeois ne peut que constater le manque d'efficacité des trois autres lignes d'attaque. "C'est certain qu'avec Andreï Bykov on pourrait bâtir deux lignes offensives." Mais le retour de l'attaquant n'est pas encore programmé. Questionné sur un éventuel retour après la pause de l'équipe nationale, Larry Huras, le coach de Gottéron, fait une moue dubitative. "On ne peut pas encore se prononcer", lâche le technicien fribourgeois.

ATS

 Toute l'actu en bref