Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'entraîneur canadien Mark French a prolongé de deux ans, soit jusqu'en 2021, le contrat le liant à Fribourg Gottéron.

La nouvelle était dans l'air depuis quelques jours, Christian Dubé a transformé la rumeur en fait à l'occasion de la conférence de presse d'avant-saison du club. Mark French devrait diriger Fribourg jusqu'en 2021. Ce devrait donc être lui derrière le banc de la nouvelle BCF Arena en septembre 2020.

A 47 ans, le Canadien a transformé des Dragons échaudés par un exercice 2016/17 houleux et un sauvetage en play-out contre Ambri-Piotta en bêtes de caractère. Sous sa houlette, le club a accroché la 5e place de la saison régulière, avant de s'incliner en quarts de finale des play-off face au futur finaliste Lugano.

"Il n'y a pas que l'aspect sportif qui est entré en jeu dans ma décision, confie Mark French. J'ai une famille et je dois me demander si je fais le bon choix pour eux aussi. C'est certain que la gestion du club et la direction vers laquelle il navigue m'a aidé à prolonger déjà durant cet été."

Tout aussi important que l'aspect sportif, ce sont les à-côtés qui ont séduit le Canadien: "J'apprécie la ville de Fribourg et toute l'organisation. Et ma famille se plaît beaucoup ici. C'était vraiment une transition pour eux avec une nouvelle langue à apprendre. Mes enfants sont bilingues désormais et nous sommes restés en Europe cet été plutôt que de repartir au Canada pour être certains qu'ils ne perdent pas ces acquis."

Questionné sur la progression de Gottéron en une année et si cette tendance allait se poursuivre dans le futur, le coach des Dragons n'a pas souhaité voir trop loin: "J'ai toujours pensé que c'était du ressort du directeur général d'avoir une vision à long terme. Pour le coach, ça ne dépasse pas une année. C'est normalement au jour le jour. Je suis forcément satisfait de cette preuve de confiance de la part de la direction, mais ça ne change pas mon travail au quotidien. Il y a encore passablement de travail à effectuer cette saison."

Sans rentrer trop dans les détails, Mark French a donné la ligne directrice du Fribourg qu'il veut voir dès le 21 septembre contre Lausanne: "Notre but c'est d'être vu comme un tout et pas comme un ensemble d'individualités. Je pense que chaque équipe aspire à ça. Au final, le groupe représente plus que tout. On veut présenter notre meilleur jeu au moment où ça compte le plus."Le directeur sportif Christian Dubé l'a d'ailleurs martelé d'emblée lors de sa prise de parole: "Nous voulons instaurer une culture de la gagne. C'est la seule manière de réussir." Le Québécois peut être rassuré, son entraîneur ne pense pas différemment.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS