Plateforme 10, le futur Quartier des Arts lausannois, veut simplifier sa gouvernance. Une unique fondation de droit public chapeautera les trois musées. Le mudac, voué au design, passera de la ville au canton.

A huit mois de l'ouverture du Musée cantonal des Beaux-Arts (mcb-a), le canton de Vaud et la ville de Lausanne proposent une série de changements pour la gouvernance de Plateforme 10. Des évolutions cohérentes, ont insisté mardi les conseillers d'Etat Cesla Amarelle et Pascal Broulis ainsi que le syndic de Lausanne Grégoire Junod.

Première annonce: le Musée de design et d'arts appliqués contemporains (mudac), une entité communale, sera transféré à l'Etat de Vaud. "Cette reprise s'inscrit dans une certaine logique", a relevé Grégoire Junod, rappelant que les deux autres musées de Plateforme 10 sont cantonaux, le mcb-a et l'Elysée (photographie).

Progressivement

Sous réserve de l'approbation du Grand Conseil - qui sera saisi du dossier cet automne -, ce transfert se fera progressivement de 2021 à 2025. Dans le détail, la ville baissera peu à peu sa subvention de 2,1 millions de francs qui sera reprise entièrement par le canton.

En échange, la commune reprendra à sa charge une partie de la subvention cantonale (1,4 million) à l'Orchestre de Chambre de Lausanne (OCL). Restent 700'000 francs annuels que la ville réinjectera dans sa politique culturelle.

Deux conditions

Lausanne a mis deux conditions à cette bascule financière: "qu'elle soit porteuse d'avenir pour le mudac" et "qu'elle bénéficie à la scène culturelle dans son ensemble", a dit M. Junod.

"La ville est attachée au mudac mais il fallait sortir des guerres de chapelle. Ce qui compte, c'est de donner les moyens à une institution de se développer", a-t-il ajouté.

Une seule fondation

Deuxième proposition, qui sera aussi soumise cet automne au Grand Conseil: une unique fondation - et non trois comme cela était initialement prévu - chapeautera les trois musées. Cette Fondation Plateforme 10 sera formée d'un directeur général et d'un Conseil de direction qui comprendra notamment les directeurs des trois musées.

"Cette décision préserve l'identité forte des trois musées tout en optimisant les partages", a expliqué Cesla Amarelle. La direction artistique pure des trois musées restera du domaine de leur directeur.

Culture et gestion

Mais les musées mettront en commun plusieurs services dans les domaines de l'administration, de la sécurité et de l'accueil. "On a besoin d'avoir une seule porte d'entrée", a ajouté Pascal Broulis qui parle d'une "simplification des structures".

Le profil du futur directeur général n'est pas encore défini. Il devra allier compétences culturelles et capacités de manager. "Ce ne sera pas qu'un grand concierge. C'est quelqu'un qui devra aussi avoir une autorité artistique", a relevé Cesla Amarelle. Il lui reviendra de programmer des activités artistiques sur le site de Plateforme 10, en dehors des activités proprement dites des musées.

Mobilier extérieur

Enfin, Plateforme 10 a annoncé mardi que le bureau bâlois INCH Furniture a remporté le concours pour le mobilier urbain du site. Ce bureau a notamment imaginé des bancs circulaires, en béton et bois. Ils seront disséminés entre les arcades et le mcb-a. Le même bureau a imaginé des luminaires en forme de mâts et des poubelles.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.