Le gouvernement bâlois est sceptique sur l'aide financière fédérale à la candidature de Sion aux Jeux olympiques d'hiver 2026. Il estime que ce montant de plus de 900 millions de francs devra être épargné ailleurs.

Le Conseil d'Etat bâlois se prononce dans sa réponse à une procédure fédérale de consultation sur quatre arrêtés de crédits. Il estime que l'importance de la manifestation représente une charge extraordinaire pour les finances, mais aussi l'environnement et l'humain.

La question de la durabilité de l'événement se pose aussi, précise le gouvernement cantonal. Il soutient en revanche des championnats d'Europe ou du monde dans certaines disciplines sportives, qui peuvent être mis sur pied avec des dépenses moindres.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.