Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Longtemps à la lutte pour la pole position, Thomas Lüthi (Kalex) s'élancera finalement de la septième place seulement dimanche, lors du Grand Prix d'Allemagne de Moto2.

Longtemps à la lutte pour la pole position, Thomas Lüthi (Kalex) s'élancera finalement de la septième place. Le meilleur temps a été signé par le seul pilote qui précède le Bernois au championnat du monde, l'Italien Franco Morbidelli (Kalex). Alex Marquez (Kalex) s'est donc classé deuxième, devant l'Allemand Sandro Cortese (Suter). La qualification de la Moto2 a été interrompue après quelques minutes suite à de fortes averses de pluie. Plusieurs pilotes ont dû se résoudre à revenir aux stands pour effectuer des réglages adaptés à ce temps pluvieux. Mais même sur un revêtement détrempé, Lüthi s'était lancé confiant et a surgi à plusieurs reprises à la première position. Mais le troisième secteur lui a été fatal. "Ca m'énerve vraiment, pestait le deuxième du Championnat du monde. Nous ne pouvons pas dire avec précision pourquoi j'ai perdu autant de temps sur cette portion du circuit."

Lüthi, qui n'est parti qu'une fois dans sa carrière de la première ligne au Sachsenring (2005), doit se contenter de la 7e place sur la grille cette fois-ci. Il a concédé 0''672 au leader du Championnat du monde, Franco Morbidelli, qui a réussi sa cinquième pole-position.

Dominique Aegerter (Suter) n'a pris que le 17e rang et Jesko Raffin le 26e.

Marc Marquez (Honda) a signé sa huitième pole consécutive sur le tracé allemand, duquel il est sorti vainqueur de la course lors des sept dernières éditions ! Oui, l'Espagnol est invaincu sur le Sachsenring depuis 2010, année de sa victoire en 125 cm3, suivie par deux succès en 2011 et 2012 en Moto2 et d'un quadruplé dans la catégorie reine (2013 - 2016)!

L'Espagnol, quatrième du championnat du monde MotoGP, a devancé l'Italien Danilo Petrucci (Ducati) et un autre Ibère, Daniel Pedrosa (Honda). Leader du mondial, l'Italien Andrea Dovizioso (Ducati) n'a terminé que dixième, soit juste pris en sandwich par les Yamaha de son compatriote Valentino Rossi (9e) et de l'Espagnol Maverick Viñales (11e).

ATS