Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Suisses n'ont tenu qu'un rôle marginal lors du GP d'Allemagne Moto2. Thomas Lüthi a été le meilleur avec la 6e place. Dominique Aegerter (10e) et Randy Krummenacher (13e) ont marqué des points.

La course a été gagnée par le Belge Xavier Simeon (Kalex). Il a devancé le leader du championnat, Johann Zarco (Fr/Kalex) et Alex Rins (Esp/Kalex). Simeon a ainsi fêté le premier succès de sa carrière. Longtemps derrière Zarco, il l'a passé à quatre tours de la fin.

Lüthi (Kalex) n'a jamais été en mesure de lutter pour le podium. Encore 5e au terme de la boucle initiale, il a ensuite régulièrement perdu des places. Il semblait être contraint de se satisfaire d'un modeste 8e rang, mais en gagnait deux dans l'ultime tour en raison de la chute de Franco Morbidelli, qui entraînait avec lui le champion du monde Esteve Rabat.

Vainqueur sur le Sachsenting l'an passé - sa seule victoire en championnat du monde -, Dominique Aegerter (Kalex) n'a pas été dans le coup. Il a sauvé les meubles avec sa 10e place, trois rangs devant Randy Krummenacher (Kalex). Le Fribourgeois Robin Mulhauser (Kalex) a quant à lui pris la 20e place, à dix secondes de la 15e.

Danny Kent (Honda) a remporté de main de maître la course Moto3. Grâce à ce cinquième succès de la saison, le Britannique a augmenté son avance au championnat. Il compte désormais 66 points de plus que son dauphin Enea Bastianini (It/Honda), 3e en Allemagne.

ATS