Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Automobilisme - Pour la 11e fois en 17 courses cette saison, Sebastian Vettel (Red Bull-Renault) a franchi la ligne d'arrivée en vainqueur. L'Allemand a mené d'un bout à l'autre le premier GP d'Inde de l'histoire.
Vettel a devancé Jenson Button (GB/McLaren-Mercedes) et Fernando Alonso (Esp/Ferrari). Détenteur de la pole position, le double champion du monde s'est envolé dès le départ. Il a rapidement creusé un écart d'environ cinq secondes sur Button lors des premiers tours, avant de gérer son effort. Vettel s'est même permis le luxe de signer le meilleur tour lors de son ultime boucle. Il a fêté la 21e victoire de sa carrière en formule 1.
Son coéquipier Mark Webber (Aus), une fois encore un ton en-dessous, a dû se contenter de la 4e place devant les Mercedes du duo allemand Michael Schumacher et Nico Rosberg. Lewis Hamilton (GB/McLaren-Mercedes) a pris le 7e rang d'une épreuve durant laquelle il s'est accroché une fois encore avec Felipe Massa (Ferrari). Mais c'est le Brésilien qui a été estimé responsable de l'accident et a écopé d'une pénalité.
Sébastien Buemi (Toro Rosso-Ferrari) a été stoppé par un problème de moteur peu avant la mi-course (25e tour) alors qu'il venait de se hisser à la 8e place et pouvait envisager une place dans les points. "Je suis très déçu, car la course se passait très bien. Je pense que j'aurais pu finir dans le Top 8. C'est difficile de se retrouver avec rien. Mais si on regarde le positif, la voiture a confirmé les progrès déjà vus en Corée. J'espère marquer des points dans les deux dernières courses", a expliqué le Vaudois, dont la monoplace était la plus rapide en ligne droite.
Son coéquipier Jaime Alguersuari (Esp) a d'ailleurs confirmé la bonne forme de son équipe en prenant le 8e rang. Il occupe le 13e rang du championnat avec 26 points, alors que Buemi est 15e avec 15 points.
Les Sauber-Ferrari ont sauvé le point de la 10e place grâce à Sergio Perez (Mex), qui s'était arrêté au stand dès le 1er tour pour chausser les pneus tendres. Son coéquipier Kamui Kobayashi a été contraint d'abandonner dès la boucle initiale après un accrochage.

ATS