Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lewis Hamilton (Mercedes), intouchable en qualifications sur la piste de Spa-Francorchamps, partira encore en pole position cet après-midi pour le Grand Prix de Belgique de F1, à côté de Nico Rosberg.

C'est la dixième fois en onze séances de qualifications cette saison, et la sixième d'affilée, qu'Hamilton prend le meilleur sur Rosberg. Cette fois-ci, l'écart a été de quatre gros dixièmes entre les deux Flèches d'Argent. Il n'y a pas vraiment eu de suspense.

Le Britannique, leader du championnat, avec 21 points d'avance sur Rosberg, a roulé à 235 km/h de moyenne samedi pendant son meilleur tour en Q3. Il sera en position idéale pour récidiver sur cette piste où il avait déjà gagné en 2010, dans une McLaren à moteur Mercedes.

Ce sera le 900e GP de Ferrari en F1, depuis 1950, et il faudra que Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen sortent un numéro de haut vol pour qu'il se termine par un 689e podium. L'Allemand, 9e de la Q3, galère depuis le début du week-end et le Finlandais, comme souvent cette saison, a servi de paratonnerre, sous un ciel intégralement bleu: éliminé en Q2, il partira sur la 7e ligne de la grille. Sept, comme son numéro de course et l'année de son titre mondial (2007).

"Last but not least", comme disent les Anglais, il pourrait pleuvoir dimanche dans les Ardennes belges, et plutôt en fin de course. La probabilité était de 15% samedi soir, pour une averse entre 14h00 et 17h00.

ATS